La Commission a facilité, le 16 mars 2017, la possibilité pour un particulier de l’alerter en cas de pratiques contrevenant aux règles européennes en matière de concurrence.

Les particuliers pourront dorénavant fournir des renseignements et demander à la Commission de répondre, tout en conservant leur anonymat par des procédés techniques. Quant à la Commission, elle pourra demander des éclaircissements sur ces informations.

A ce jour, la majorité des enquêtes résulte jusque-là de la procédure de clémence, laquelle permet aux entreprises de se mettre en conformité sur leur propre notification à la Commission, en échange de réductions sur les sentences infligées.

Ce nouvel outil vise à augmenter les chances de détection et de poursuite de tous types de pratiques concurrentielles.

Le 23 août 2017

Guides pratiques

Abus de position dominante
Guide pratique RGPD en 10 points clés
Contrôle délais de paiement
Guide pratique e-commerce